Développer l'élevage bovin au Sud Mali

0

Une problématique à résoudre

0 %

des éleveurs de la zone de Dembela n'ont pas les moyens de produire de la viande de bonne qualité.

Témoignage

ARCADE Une Terre pour Vivre

Valérie, Déléguée Générale de l’ARCADE

A Dembela, la viande est une denrée rare, car les éleveurs n’ont pas les moyens de nourrir correctement les troupeaux pendant la saison sèche : l’élevage traditionnel est la transhumance, avec de grands troupeaux qui se déplacent au grès des pâturages.
Les éleveurs de l’association d’embouche de Dembela ont modifié leurs pratiques : de petits troupeaux, mieux nourris, pour produire une viande de meilleure qualité. La difficulté est de trouver de bons aliments à un prix raisonnable.

Le problème en détail

L’association des éleveurs de Dembela développe un élevage plus rationnel : de petits troupeaux, avec une alimentation variée, pour vendre une viande plus riche issue de bêtes en bonne santé. Ainsi, ils diminuent la pression sur les terres agricoles, et créent des passerelles entre agriculture et élevage (fumier pour fertiliser les champs, résidus agricoles pour nourrir les bêtes). Avec notre soutien (et le votre !), l’association AECD a lancé une activité d’achat en gros d’aliments du bétail (tourteaux de coton produits dans la région) qu’elle revend à un prix abordable aux éleveurs. Mais il lui manque un local adapté pour stocker ces aliments et développer les activités de la filière.

Le projet en bref

L’association nous a sollicités pour construire un bâtiment de stockage de l’aliment bétail, qui sera construit en banco stabilisé (briques de terre compressées afin de limiter les importations de ciment et autres matériaux). A terme, ce bâtiment permettra d’abriter d’autres productions et de développer de nouvelles activités en lien avec l’élevage, jusqu’à la fabrication des aliments. Outre la construction, nous prévoyons de poursuivre l’appui-conseil et le suivi de gestion de cette association par notre équipe malienne sur place. Commencé en 2011, ce suivi sera étendu à l’organisation et à la gestion des activités dans le magasin. C’est une association sérieuse, qui a pour but de rationaliser l’élevage pour fournir de la viande de qualité toute l’année et ainsi lutter contre la malnutrition.

Les étapes du projet

1
Appui-conseil, formation en gestion
Appui à la structuration des éleveurs pour mettre en place la gestion du bâtiment, des stocks, des achats et des ventes. Suivi de gestion en entrant les données comptables dans une interface informatique adaptée, analyse et conseils au quotidien : Sur toute l'année, nous apportons un appui-conseil et un accompagnement à la gestion, permettant de former les membres de l'association. Cet accompagnement ce fait au moins une fois par semaine, en rentrant les données comptables de l’association, tout en apportant des conseils et une formation continue au gré des problèmes rencontrés par la structure. Pour cela, nous avons développé des interfaces informatiques de gestion, qui servent de base pour faire travailler les éleveurs sur les notions de gestion et d'organisation. Il est assuré au quotidien par notre personnel malien sur place, dans le cadre de notre projet global de développement. Ce suivi de proximité permet aussi d’évaluer le projet au quotidien et de réaliser un bilan financier à la fin de l’année.
2
Evolution du projet : Construction du bâtiment de stock
Après un fonds de roulement octroyé en 2017 pour l’achat des aliments (merci pour votre soutien !) : Construction d’un bâtiment en briques de terre compressée à l’aide d’une presse manuelle, réalisé par une entreprise malienne. En contrepartie : Chaque membre de l’association s'engage à fournir les données comptables de son activité, afin d'évaluer la pertinence du projet et d'échanger avec eux sur les atouts et les difficultés. L’association s'engage à poursuivre son suivi de gestion auprès de notre équipe, ce qui nous permettra de nous assurer de la bonne utilisation des fonds et d’évaluer les actions. Elle s’engage aussi à verser annuellement un pourcentage de ses bénéfices aux 3 communes où sont installés ses membres. Toutes les conditions d’utilisation seront précisées dans une convention entre l’ARCADE et l’association des éleveurs.
3
Suivi-évaluation
Tout au long de l'année, nous suivons les progrès des éleveurs grâce à notre personnel malien sur le terrain, et grâce à une interface de gestion informatique, remplie à partir de la comptabilité du trésorier de l'association des éleveurs. Nous accompagnons aussi chaque membre de l'association pour évaluer les bénéfices de son activité, et encourageons les échanges entre membres pour que chacun bénéficie de l'expérience des autres. Ce suivi commence à partir du mois d'octobre et va se poursuivre à l'issue du projet. Il est assuré au quotidien par notre personnel malien sur place et lors des missions par nos bénévoles et notre Déléguée Générale, dans le cadre de notre projet global de développement.

Budget du projet

Total : 11 216 €

  • Construction du magasin:
    10 216 €
  • Appui-conseil, formation, suivi:
    1 000 €

Quelques chiffres

5 000 Bénéficiaires

1 800 € d'objectif de collecte

De Octobre 2017 à Mars 2019

Objectifs du projet

Participer à la lutte contre la malnutrition en fournissant régulièrement une viande de qualité : Développer un élevage rationnel et plus respectueux de l’environnement (exemple : généraliser l’utilisation du fumier en agriculture et l’utilisation des sous-produits agricoles pour l’alimentation du bétail) ; Renforcer les capacités de gestion de cette association, pour faciliter son développement.

Nous soutenir

Nous sollicitons aujourd’hui votre aide pour compléter le financement de la construction du bâtiment de stockage des éleveurs et ainsi dynamiser la filière bovine.

Faire un don

Votre don est déductible des impôts

Parler de nous

ARCADE Une Terre pour Vivre

Créée en 1983

Déjà 150 projets réalisés

Notre histoire

Créé en 1983 par 3 bénévoles, notre association s’est développée et gère désormais la coopération entre 7 communes d’Isère et Savoie et 4 communes du Sud Mali. Pour cela, nous menons au Mali un projet global de développement inscrit dans la durée, et en France des actions de sensibilisation. Les projets menés sont sollicités par les communes maliennes, en fonction de leurs priorités. Une salariée française 3 salariés maliens assurent la mise en œuvre des projets, appuyés par de nombreux bénévoles.

Partenaires du projet

Nos partenaires en France


Arcade est en partenariat avec les Communes de Pontcharra, Le Cheylas, Crêts-en-Belledonne, Saint-Maximin, Barraux (Isère), La Rochette et La Chapelle Blanche (Savoie), tant sur le plan financier que pour les échanges d’expériences. Les Communautés de Communes de Cœur de Savoie et du Grésivaudan, le département de la Savoie, et le Ministère des Affaires Etrangères sont les principaux partenaires financiers.

Nos partenaires locaux


Au Mali, l’Arcade est en partenariat avec les communes de Dembela, Blendio, Benkadi et Tella, et avec les associations bénéficiaires tel que l'association A.E.C.D. des éleveurs : ces acteurs locaux sont impliqués tout au long des projets, de la conception à la pérennisation du projet, en passant par la réalisation, avec participation financière et en main d’œuvre.

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à notre projet pour recevoir par e-mail les actualités de notre aventure. En vous abonnant vous pourrez également écrire sur notre fil d'actualité pour poser vos questions et nous faire part de vos remarques !

Quelques photos du projet