Scolariser des enfants de zones reculées de la brousse

0

Une problématique à résoudre

0 %

des enfants seulement vont au collège au Niger

Témoignage

Education et Santé sans frontières ESAFRO

Luc, président de l'association

Le Niger est un des pays les plus pauvres. Il a des ambitions pour sa jeunesse et a multiplié les écoles dans les zones rurales mais n’a pas les moyens d’offrir la possibilité d’étudier au-delà de ces écoles primaires. A cela, s’ajoute la pauvreté des moyens dans les écoles rurales et la faible qualification des enseignants affectés dans ces écoles.

Le problème en détail

Le projet en bref

Nous souhaitons aider les jeunes nigériens à accéder au collège grâce à notre internat dans la région de Zinder. Nous souhaitons financer intégralement leur scolarité.

Les étapes du projet

1
2006-2014
La démarche d'Esafro est prudente et pragmatique. Quand une action est décidée suite à des sollicitations locales, nous commençons petit. Depuis 2006, nous recrutons entre 10 et 20 enfants par an, soit au début du cycle primaire, soit au début du collège. Nous nous sommes entourés d’avis pertinents, notamment de Madame Moumouni, première femme à avoir exercé des responsabilités ministérielles. Parallèlement, pour développer le lien de confiance entre les villages dont sont issus les enfants et l’internat, notamment en raison du mariage précoce, fléau de ces zones rurales, Esafro a mis en œuvre un programme de soutien à des groupements de femmes désirant exercer des activités génératrices de revenus (AGR), un programme de sensibilisation des femmes à la scolarisation de leurs filles, un programme de soutien scolaire dans les écoles. Etant données les conditions de transport, les jeunes restent à l'internant pendant toute l'année scolaire et ne rentrent dans leurs villazges qu'au mois de juin pour revenir à l'internat fin septembre. Les familles sont invitées à venir voir leurs enfants autant qu'ils le veulent et le peuvent pendant l'année. Inscrits dans les écoles de la ville, afin qu'ils ne soient pas confinés entre eux prendant toute l'année, ils bénéficient à l'internat, outre de conditions de vie propices au travail scolaire, de cours de soutien vespéraux et d'activités périscolaires ou totalement ludiques pendant les week-ends et les petites vacances.
2
2014 - 2017
Les parcours des jeunes se diversifient au fil du temps: certains continuent des études académiques et les plus anciens passent le bac en juillet 2017. D'autres quittent le collège après le BEPC et bénéficient de formations de 3 ans au plus leur permettant d'exercer des métiers divers: agents de santé, enseignant dans les villages, métiers manuels. Pour les plus brillants, une antenne a été mise en service à Niamey, la capitale, pour qu'ils puissent à terme suivre un cursus universitaire de qualité. Deux internes ont réussi le concours national d'entrée au lycée d'excellence qui accueille les tout meilleurs élèves du pays.    
3
le futur
Le soutien de la scolarité ne se conçoit que dans la durée. Nous nous sommes déjà exprimés là-dessus dans les questions précédentes. Nous devons donc, tant que nous en aurons les moyens, soutenir les jeunes dont nous avons pris la charge. Chaque année, c’est un engagement moral pour les 12 années suivantes que nous prenons vis-à-vis des jeunes qui entrent à l’internat et de leurs familles.   Lees actions visant à renforcer le lien internat – villages sont aussi un axe majeur pour Esafro.

Budget du projet

Total : 7 500 €

  • alimentation de 10 enfants pendant un an :
    3 000 €
  • vie courante (hébergement,loisirs) 10 enfants un an:
    3 000 €
  • scolarité 10 enfants pendant un an:
    1 500 €

Quelques chiffres

150 Bénéficiaires

7 500 € d'objectif de collecte

De Janvier 2017 à Décembre 2018

Objectifs du projet

Une scolarité épanouissante et efficace débouchant sur une capacité professionnelle monnayable sur le marché du travail au Niger. Nous souhaitons que chaque étudiant qui passe par notre internat puisse aller au collège.

Nous soutenir

Nous avons besoin de votre aide pour financer l’année scolaire des enfants pris en charge dans notre internat.

Faire un don

Votre don est déductible des impôts

Parler de nous

Education et Santé sans frontières ESAFRO

Créée en 2006

Déjà 14 projets réalisés

Notre histoire

Esafro a pour objectif de favoriser l’accès à l’éducation et à la santé et ainsi à améliorer les conditions de vie des populations défavorisées des pays en voie de développement et notamment au Niger. Esafro s’attache à mettre en oeuvre des actions de santé (soins aux patients des villages des enfants, dispensaire mobile en zone nomade, prise en charge d’enfants cardiaques) et à développer des micro-projets économiques menés par des groupements de femmes.

Partenaires du projet

Nos partenaires en France


Au Nord, c’est la Fondation Yara LNC  qui assume l’essentiel des financements d’infrastructure et de prise en charge du personnel.

Nos partenaires locaux


Au Niger, depuis 2013, les partenaires initiaux ont créé l’association GRYK et en sont les membres fondateurs et inamovibles : la Fondfation YARA LNC qui a remplacé la fondation d’entreprise Les Nouveaux Constructeurs (LNC), l’association nigérienne Matassa et Esafro. Plusieurs personnalités éminentes complètent le conseil d’administration. L’Education Nationale et le ministère de la Santé sont des partenaires importants puisqu’ils ont mis à disposition de l’internat (établissement privé) plusieurs enseignants pour les cours de soutien du soir et une infirmière.

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à notre projet pour recevoir par e-mail les actualités de notre aventure. En vous abonnant vous pourrez également écrire sur notre fil d'actualité pour poser vos questions et nous faire part de vos remarques !

Quelques photos du projet

Il n'y a pas encore de photos.