Une clinique pour la santé sexuelle au Togo

0

Une problématique à résoudre

0

personnes vivent avec le SIDA au Togo

Témoignage

ODEAH - France

Hélène, présidente de l'association

Dans les communautés de Kpalimé et ses environs, il n’existe aucune offre d’information et de services pour la prévention du VIH/sida, des IST et des grossesses non désirées. Une fois infectés par une maladie sexuellement transmissible, ou enceintes, les jeunes n’arrivent pas à construire un avenir serein et productif, car ils éprouvent des difficultés pour continuer leur scolarité et à se former à un métier.

Le problème en détail

La campagne menée par ODEAH et ses partenaires (institutions et volontaires) depuis 2012 a permis de déceler les facteurs contribuant à une sexualité précoce et à risque dans les communautés de la région des Plateaux. Tout cela est dû à : • L’absence de dialogue interfamilial sur la sexualité, le sexe constituant un tabou que les parents ne savent pas ou n’osent pas aborder ; • L’absence d’information et d’éducation sur les questions de sexualité, à destination des jeunes en manque général d’encadrement et de distraction de la zone ; • L’influence des pairs, qui poussent les jeunes dans le suivisme, c’est-à-dire, à avoir des relations sexuelles s’ils pensent que leurs pairs en ont déjà ; • La pauvreté, due à une économie locale basée principalement sur l’exploitation agricole, qui pousse les jeunes dans une sexualité transactionnelle pour répondre à leurs besoins. Dans le communautés de Kpalimé et ses environs, il n’existe aucune offre d’information et de services pour la prévention du VIH/sida, des IST et des grossesses non désirées, ni d’encadrement des jeunes et adolescents en dehors du milieu scolaire, ni un centre de prise en charge de personne vivant avec le VIH.

Le projet en bref

Nous souhaitons mettre en place une clinique médicale pour offrir des consultations de santé sexuelle et organiser des campagnes de prévention et de sensibilisation aux MST.

Les étapes du projet

1
La consultation médicale
Un assistant médical et une sage-femme travailleront pour recevoir et consulter tous les jeunes filles ou garçons  ayant des problèmes de santé. L’assistant médical focalisera ses consultations sur la santé générale, la prise de risques en matière de sexualité, la prévention du VIH/sida et des IST, tandis que la sage-femme recevra surtout les jeunes filles enceintes ou en suspicion de grossesse et celles ayant des difficultés dans leurs choix de méthodes contraceptives. En cas de maladie, les jeunes et adolescents peuvent être mis en observation. L’idée étant de créer un dispositif intégré et transversal, l’assistant médical et la sage-femme travailleront en étroite collaboration avec le conseiller pour assurer un partage des informations permettant un accompagnant global des jeunes et adolescents.
2
Planning Familial
Cette activité sera assurée par la sage-femme pour tous les jeunes qui désirent mieux comprendre les stratégies pour espacer les grossesses, notamment l’adoption de méthodes contraceptives. Le planning familial portera sur les différentes méthodes contraceptives existant au Togo : préservatifs, pilules contraceptives, contraceptives injectables, Jadel, le collier du cycle, etc.
3
Le Dépistage Volontaire
Les jeunes désirant connaître leur statut sérologique par rapport au VIH bénéficieront d’un conseil pré et post test et d’un dépistage volontaire et anonyme. Cette activité sera assurée par un conseiller et par l’infirmier-technicien de laboratoire. Les cas positifs seront référés aux centres de prise en charge globale des IST/VIH/SIDA.  Le personnel du projet se déplacera régulièrement pour assurer cette activité sur le site du projet dans les communautés.
4
Mise en place des clubs de jeunes filles et de jeunes
Pour permettre aux jeunes de mieux s’impliquer dans le projet, de s’échanger et de s’exprimer entre eux en toute confiance, des clubs homogènes de jeunes garçons et de jeunes filles de moins de 30 ans seront constitués. Ceux-ci permettront aux jeunes de partager entre eux/elles des problèmes qu’ils ou elles rencontrent et leurs expériences en matière de sexualité, mais aussi plus largement dans leur vie. Ces clubs permettront aux jeunes de développer la communication interpersonnelle et aussi de faire d’eux des modèles pour leurs pairs à travers des changements de comportements. Tous les thèmes seront développés auprès des filles comme des garçons, mais des accents particuliers seront mis sur certains thèmes spécifiques aux filles comme les avortements clandestins, le cycle menstruel, l’importance du planning familial, etc., étant donné qu’elles sont les plus vulnérables en matière de santé sexuelle et de reproduction. Une évaluation trimestrielle sera faite afin d’apprécier le degré de connaissance et la maîtrise de ces jeunes sur leur corps et sur la sexualité. Cette évaluation sera basée sur une enquête (entretien individuel, questionnaire) auprès des jeunes et adolescents bénéficiaires du projet.
5
Formation des Pairs Educateurs
Vingt (20) pairs éducateurs seront formés pour des activités de sensibilisation dans les établissements scolaires et des centres de rencontre et d’apprentissage. Les jeunes seront sélectionnés par les responsables des différents établissements. Ensuite, l’équipe d’ODEAH mènera un entretien individuel avec chaque jeune pour lui expliquer le concept et les responsabilités des pairs-éducateurs, et pour avoir leur consentement.
6
Ecoute, Conseil et Accompagnement des jeunes
Une équipe d’écoute conseil et accompagnement sera  mise en place  pour accueillir tous les jeunes et adolescents qui ressentent le besoin d’être écoutés, informés et accompagnés en matière de VIH/sida, des IST et de SSR. Ces jeunes seront accueillis par le conseiller psychosocial  de l’organisation qui les écoute et les oriente en fonction de leurs besoins spécifiques. -L’éducation Des activités socioéducatives sur la sexualité – projection de films, causeries éducatives et exposés-débats – seront organisées à l’endroit des jeunes et adolescents, en milieu scolaire et extrascolaire (au sein d’ateliers d’apprentissage) tout comme dans les communautés. Il s’agit surtout d’amener les jeunes et adolescents à maîtriser le changement de leur corps, de faciliter la communication interpersonnelle sur la sexualité et de conscientiser les enfants et jeunes en matière de VIH/sida, d’IST et de Santé Sexuel de Reproduction. Les thèmes spécifiques à aborder sont les suivants : le cycle menstruel de la femme ; les risques des avortements clandestins ; la fertilité et l’importance du planning familial (espacement des grossesses) ; les risques des rapports sexuels précoces ; les différentes étapes de l’évolution du corps humain ; le droit des filles et des garçons en matière de sexualité ; l’estime et la conception de soi ; les IST et le VIH/sida.
7
Ecoute et accompagnement familial
Les jeunes en difficulté seront reçus par le Conseiller de Jeunesse. Ils seront soumis à l’écoute et recevront des conseils appropriés pour leur prise de conscience et changement de comportement que ce soit sur le plan social, éducative, psychologique et communautaire.

Budget du projet

Total : 16 428 €

  • Achats (matières et fournitures):
    3 180 €
  • Loyer du centre:
    912 €
  • Mission de suivi des membres ODEAH-France:
    1 500 €
  • Rencontres mensuelles des clubs de jeunes:
    960 €
  • Déplacement pour la coordination et le suivi :
    420 €
  • Déplacement pour l'équipe animation :
    180 €
  • Salaire Conseiller de jeunesse et animation:
    2 052 €
  • salaire :
    2 172 €
  • salaire Sage-femme:
    2 052 €
  • salaire Coordonnateur du projet:
    3 000 €

Quelques chiffres

2 000 Bénéficiaires

15 000 € d'objectif de collecte

De Octobre 2017 à Décembre 2018

Objectifs du projet

50% des jeunes et adolescents de Kpalimé et ses environs sont pris en charge en matière de SSR, des IST et du VIH/SIDA Au moins 500 jeunes mamans connaissent l’importance du planning familial et au moins 50 % adhèrent à l’utilisation des méthodes contraceptives Au moins 60% des jeunes et adolescents touchés par le projet et ont fait leur test de dépistage  Environ 2000 jeunes et adolescents de la zone du projet et ses environs ont approfondie leur connaissance en matière des IST, du VIH/SIDA et de Santé Sexuelle et de reproduction Au moins 80% des jeunes et adolescents touchées par le projet adoptent des comportements protecteurs en matière de SSR, des IST et du VIH/SIDA Un lien de confiance est crée entre les jeunes et adolescents qui se sont confiés sans crainte sur leurs problèmes en matière de SSR, IST et VIH/SIDA Au moins 20 pairs éducateurs sont formés pour sensibiliser leurs pairs 100% des jeunes ayant exprimés le besoin d’être écoutés, orientés et accompagnés ont bénéficié  de ce service Au moins 80% des jeunes et adolescents se disent satisfaits des activités du projet 80 % des familles des jeunes en difficulté ont été visitées et accompagnées

Nous soutenir

Nous cherchons des financements à afin de constituer l’équipe médicale qui sera en charge de la mission de prévention et de soins aux jeunes.

Faire un don

Votre don est déductible des impôts

Parler de nous

ODEAH - France

Créée en 2012

Déjà 1 projets réalisés

Notre histoire

ODEAH a pour objectif de promouvoir des actions pour un développement intégral et durable dans les communautés. Sa mission consiste ainsi à résoudre les problèmes sociaux des jeunes, à favoriser l’accès des communautés vulnérables à l’eau potable, aux soins de santé primairee et à l’éducation. ODEAH est présent en France et au Togo avec son antenne ODEAH Togo.

Partenaires du projet

Nos partenaires locaux

Nous travaillons en autonomie avec notre antenne Odeah Togo sur place.

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à notre projet pour recevoir par e-mail les actualités de notre aventure. En vous abonnant vous pourrez également écrire sur notre fil d'actualité pour poser vos questions et nous faire part de vos remarques !

Quelques photos du projet