Soutien aux Travaux Publics en Côte d'Ivoire

0

Une problématique à résoudre

0 %

de jeunes avec un taux de chômage très élevé. Seule la formation professionnelle peut enrayer ce phénomène

Témoignage

Travaux Publics Sans Frontières

Alain Président de TPSF.

La ville de Gagnoa compte 210 000 habitants, composés à 70% de jeunes de moins de 26 ans. Le taux de chômage est élevé par manque de formation. La ville de Gagnoa a un besoin de travaux publics et d’infrastructures de base : des routes pour désenclaver les territoires, certains quartiers n’ont pas accès à l’eau ou à l'électricité et la mise en place d’un système de traitement des déchets est indispensable.

Le problème en détail

La commune de Gagnoa est située au centre ouest de la Côte d’Ivoire dans la région de Gôh, à 288km d’Abidjan. Véritable ville carrefour du centre-ouest de la Côte d'Ivoire, Gagnoa est la principale zone de transit des pays de l'hinterland et des régions du nord du pays vers le port de San-Pedro. Naturellement propice aux cultures industrielles (cacao, café) et aux cultures vivrières (riz) le secteur agricole est particuliérement développé et représente 80% des emplois de la population de Gagnoa. Les formations qualifiantes aux métiers de base dans les travaux publics n’existent pas à Gagnoa, ni en Côte d’Ivoire. À Gagnoa, cela pose de réelles difficultés pour les collectivités qui sont dans l’incapacité de mettre en place des infrastructures nécessaires pour le bien-être des populations locales. La commune dispose de seulement 38 km de routes goudronnées, de plus de 320 km de pistes et certains quartiers de la ville ne sont pas encore électrifiés. L’accès à l’eau et son assainissement posent également problème, tout comme le système de traitement des déchets qui reste balbutiant.

Le projet en bref

Nous souhaitons envoyer des engins de travaux publics à Gagnoa. Ces machines seront les outils des élèves du centre de formation que nous construirons en fin d'année. Elles serviront également à la construction d'un marché, d'un système d'adduction d'eau et à la restauration des pistes.

Les étapes du projet

1
Envoi du matériel
Le matériel collecté puis stocké doit être envoyé par bateau dans des conteneurs. Un prestataire se charge d'organiser la traversée. Une fois arrivée à Abidjan, nous organisons le transport jusqu'à Gagnoa. Une fois arrivé, le matériel pourra être utilisé et le projet pourra enfin commencer.  
2
Année 2018 : Lancement du programme
Formation : 4 formateurs pour la conduite d'engins et 4 autres pour la mécanique. Première session de 20 étudiants en conduite et 20 autres en mécanique. Plateforme logistique : Viabilisation d'un terrain de 10ha par la mairie et envoi de matériels et d'engins de travaux publics. Centre de formation : Etude de faisabilité. Chantiers-école : Aménagement de pistes rurales. Salubrité publique : Mise en place d'un ramassage organisé des déchets à Gagnoa.
3
Année 2019
Formation : Fin de la première session de formation pour les jeunes et début de la deuxième promotion. Plateforme logistique : Lancement de la plateforme qui dispose à présent de matériel et d'engins pour fonctionner. Centre de formation : Etudes techniques pour la mise en oeuvre du centre. Chantiers-école : Poursuite de l'aménagement des pistes rurales. Adduction d'eau. Salubrité publique : Le ramassage des déchets s'accélère grâce à l'utilisation de bennes. Installation d'un système de traitement des déchets.
4
Année 2020
Formation : Poursuite des formations des jeunes. Plateforme logistique : Elle tourne à plein régime. Centre de formation : Recherches de financements. Chantiers-école : Poursuite de l'aménagement des pistes et des systèmes d'adduction d'eau. Salubrité publique : Poursuite du projet de ramassage et mise en place du tri sélectif.

Budget du projet

Total : 16 750 €

  • Reception et stockage du matériel:
    500 €
  • Envoi du matériel par un prestataire:
    12 500 €
  • Frais de port:
    1 250 €
  • Transport Abidjan-Gagnoa:
    2 000 €
  • Frais administratifs:
    500 €

Quelques chiffres

1 000 000 Bénéficiaires

15 000 € d'objectif de collecte

De Mars 2018 à Avril 2021

Objectifs du projet

Nous souhaitons permettre un développement durable de la ville de Gagnoa et de la région du Gôh afin de diminuer la pauvreté et d'améliorer les conditions de vie des populations. Pour ce faire, TPSF utilise trois leviers d’actions qui sont, premièrement, la formation professionnelle aux métiers du BTP des jeunes agents territoriaux. Deuxièmement, la mise en place de projets de développement durable au sein des collectivités comme un système de traitement des déchets. Enfin, le renforcement des capacités d'actions, de gestion et de suivi de projet des collectivités pour qu'elles parviennent à l'indépendance dans leurs réalisations aussi bien au niveau technique que financier.  

Nous soutenir

Nous demandons 15 000 € pour acheminer les engins et matériels afin de démarrer notre programme de plateforme logistique pour la formation professionnelle.

Faire un don

Votre don est déductible des impôts

Parler de nous

Travaux Publics Sans Frontières

Créée en 2015

Déjà 7 projets réalisés

Notre histoire

TPSF est née de la volonté de chefs d'entreprises des Travaux Publics d'apporter une plus-value humanitaire à leur activité en améliorant le bien être et le bonheur des populations les plus démunies.

Partenaires du projet

Nos partenaires en France


Nous sommes partenaires de la Fédération Nationale des Travaux Publics. du Centre de Formation Raymond Bard, de l'Ecole d'Application aux Métiers des Travaux Publics d'Egletons et du Centre d'Etudes et de Recherche en Développement International (CERDI).

 

Nos partenaires locaux


Nous sommes partenaires de la Mairie de Gagnoa, de la Région du Gôh, de la DGDDL ,du Ministère de l'Intérieur, du SEETFP et de L'Institut National Polytechnique de Houphouët-Boigny (INPHB) à Yamoussoukro.

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à notre projet pour recevoir par e-mail les actualités de notre aventure. En vous abonnant vous pourrez également écrire sur notre fil d'actualité pour poser vos questions et nous faire part de vos remarques !

Quelques photos du projet