Santé scolaire à Goudel au Niger

0

Une problématique à résoudre

0

écoliers ont besoin d'un suivi médical dans l'école Mayaki au Niger

Témoignage

Education et Santé sans frontières ESAFRO

Luc, président de l'association

Le Niger est un des pays les plus pauvres au monde. Il a des ambitions pour sa jeunesse mais les moyens manquent. Dans les écoles, il n’existe pas de dispositif de santé scolaire permettant de déceler des anomalies comme la myopie ou des maladies handicapantes pour la réussite scolaire.

Le problème en détail

Le projet en bref

Esafro prend en charge une partie de l’éducation des enfants du complexe scolaire de Mayaki au sein de la capitale Niamey (voir notre autre projet « Scolarisation des enfants »). Nous souhaitons assurer un suivi médical régulier des enfants de l’école et faire des actions de prévention à l’hygiène. Pour cela, nous avons besoins de financements annuels.

Les étapes du projet

1
l'expérimentation initiale
La démarche d'Esafro est prudente et pragmatique. Quand une action est décidée suite à des sollicitations locales, nous commençons petit. Au début de l’année scolaire 2014 – 2015, une pédiatre de l’association a effectué une visite médicale pour les 120 enfants du niveau CE1. Des pathologies plus ou moins graves ont été détectées chez 18 enfants. Esafro a pris en charge une partie des soins. Des enseignements ont été tirés :  besoin d’accompagnement dans le parcours santé (cliniques, hôpitaux, laboratoires, consultations) pour ces familles peu familières de ces structures, besoin fort d’apprentissage des règles d’hygiène, et besoin de dispositifs matériels d’accès à l’eau pour le lavage des mains.
2
construction du COM et recrutement d'une infirmière
Pour mener ce projet, Esafro a construit un local  nommé centre d’orientation médicale (COM) dans l’enceinte du complexe scolaire, pour bien montrer qu’il ne s’agit pas d’une infirmerie ne s’occupant que de soins. Une infirmière a été recrutée et porte le titre d’agent de santé scolaire, là encore pour montrer que les soins ne sont pas la priorité. Nous avons compris que les déplacements des enfants vers des centres de santé est quasiment impossible, le coût des transports s’ajoutant aux coûts des soins et la perte des repères du quartier.. Nous avons apporté les soins au sein de l’école en restant plus proches géographiquement des populations. Cette phase a coûté plus de 20 000 € que Esafro a financé sur ses fonds propres, les bailleurs sollicités n'ayant pas répondu favorablement à notre demande.
3
Mise en oeuvre de la santé scolaire
Il s’agit de faire vivre le dispositif en assurant la rémunération de l’infirmière, en approvisionnant le COM en médicaments et en disposant de sommes permettant d’aider les familles pour la prise en charge de soins, comme l’ablation d’une tumeur au cerveau dont était atteinte une de nos boursières. 2500 € pour l'infirmière et son assurance, 1000 € pour les médicaments courants et environ 2000 € pour les soins à apporter en cas de maladie grave, le besoin annuel de fonctionnement est donc de 5500€.C'est l'objet de cette demande de fonds. Parallèlement, Esafro veut mettre en place une distribution d’eau vers des bacs dans lesquels les enfants et le personnel pourra se laver les mains. Pour cela, il faut équiper un forage existant d’une pompe alimentée par l’énergie solaire , et le circuit de distribution qui va bien. Pour cette opération, 3000 € sont nécessaires pour les circuits d'alimentation en eau et d'évacuation, ainsi que pour les bacs de lavage, 5500 € pour le château d'eau et la même somme, 5500 € pour le dispositif de pompage alimenté par l'énergie solaire, soit un besoin total de 14 000 € pour cet investissement.  

Budget du projet

Total : 41 500 €

  • construction COM (opération effectuée):
    22 000 €
  • fonctionnement COM (infirmière, médicaments, soins):
    5 500 €
  • circuit d'eau (pompe solaire, château d'eau, distributi:
    14 000 €

Quelques chiffres

600 Bénéficiaires

5 500 € d'objectif de collecte

De Décembre 2016 à Décembre 2018

Objectifs du projet

L’appropriation du projet par la cible est la seule façon d’assurer sa réussite et c’est donc notre premier objectif. Les frais médicaux ne sont pas la priorité de la majorité des foyers concernés ( dépenses pour les baptêmes, mariages passent bien avant, ) et la médecine dite moderne est en compétition permanente avec la médecine traditionnelle qui est moins onéreuse. Le but est d’éduquer les familles sur l’importance des soins, le prix inévitable d’une médecine de qualité, et de l’existence de gestes simples et peu onéreux qui permettent de se protéger des biens des maux. Nous sommes  là pour informer des conséquences des attitudes en vigueur, mais ce sont aux familles de trouver les solutions qui leur conviennent le mieux dans ce que nous pouvons leur proposer.  Nous attendons: des enfants en bonne santé, des réflexes hygiéniques chez toutes les personnes fréquentant le complexe scolaire Mayaki, par leurs enfants que les familles aient aussi des comportements plus hygiéniques dans le contexte matériel de leur existence, enfin que les enfants dont les résultats scolaires sont obérés par des anomalies comme la myopie aient des résultats en concordance avec leurs capacités personnelles et avec leur travail scolaire. 

Nous soutenir

Nous sollicitons votre aide pour permettre le suivi médical annuel des enfants du complexe scolaire de Mayaki.

Faire un don

Votre don est déductible des impôts

Parler de nous

Education et Santé sans frontières ESAFRO

Créée en 2006

Déjà 14 projets réalisés

Notre histoire

Esafro a pour objectif de favoriser l’accès à l’éducation et à la santé et ainsi à améliorer les conditions de vie des populations défavorisées des pays en voie de développement et notamment au Niger. Esafro s’attache à mettre en oeuvre des actions de santé (soins aux patients des villages des enfants, dispensaire mobile en zone nomade, prise en charge d’enfants cardiaques) et à développer des micro-projets économiques menés par des groupements de femmes.

Partenaires du projet

Nos partenaires locaux

Nous travaillons en partenariat avec le complexe scolaire Mayaki et la société CFAO qui fournit l’accès à l’eau de l’établissement.

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à notre projet pour recevoir par e-mail les actualités de notre aventure. En vous abonnant vous pourrez également écrire sur notre fil d'actualité pour poser vos questions et nous faire part de vos remarques !

Quelques photos du projet

Il n'y a pas encore de photos.