Santé de la population de la zone semi-nomade du Termit

0

Une problématique à résoudre

1

centre de santé pour 42 000 habitants

Témoignage

Education et Santé sans frontières ESAFRO

Luc, président de l'association

Dans les zones arrides du Niger où vivent les nomades du Termit, L’eau est rare, le sable s’infiltre partout et, si les étés sont torrides, les hivers sont très froids. Les pâturages sont de qualité variable, nécessitant d’incessants va et vient entre les différentes vallées et imposant parfois le déménagement complet des campements. Les cases de santé qui ont été construites dans cette zone sont dans la majorité des cases vides et délabrées.

Le problème en détail

Depuis 2010 cette zone est traversée par les 4X4 qui font du commerce avec la Lybie, mais le principal revenu des familles reste l’élevage, de chameaux en particulier. Il n’y a pas de zones de cultures. Il y a un marché à Tesker la « ville » du secteur où l’on peut se fournir pour les denrées principales (épices, pates alimentaires, savon, huile bois etc). l’alimentation est essentiellement carnée et lactée. Les cases de santé qui ont été construites dans cette zone sont dans la majorité des cas vides et délabrées. Le centre de santé de Tesker, le point le plus développé de la région est devenu depuis peu un district sanitaire. Sont présents, en principe, un médecin responsable, une sage femme et un major infirmier. Ce centre n'est cependant pas suffisamment accessible pour répondre aux besoins des populations. Il faut aller à la rencontre des habitants nomades.

Le projet en bref

Nous souhaitons mettre en place 3 missions itinérantes par an afin d'apporter des soins à ces populations et de vacciner les jeunes enfants en application du plan de vaccination nigérien. Une des missions est consacrée aux soins dentaires, l’autre à l’ophtalmologie et la derniers aux soins globaux.

Les étapes du projet

1
2008 - 2017
En 2008 nous avons accompagné une mission de défense du patrimoine naturel dans la zone organisée par nos partenaires actuels et en cours de mission, nous avons réalisé que si on défendait le territoire il fallait aussi s’occuper des hommes et des femmes qui le sillonnaient. Le concept de mission de soins itinérante est née à cette occasion. Ces missions ont pour objectifs spécifiques : De sensibiliser les populations semi nomades sur les conséquences médicales de certaines de leurs pratiques : le patient est le premier acteur de soins et la sensibilisation se fait au cours d’un dialogue: Quelles modifications le patient accepte-t-il de prendre en compte ? D’effectuer des soins aux populations nomades, y compris des vaccinations en partenariat avec l’hôpital de Gouré et le CSI* de Tesker. De surveiller le passage d’ONG et leur intervention, déclaration de nouvelles épidémies, etc. (jusqu'à présent, aucune autre ONG n'agit dans le secteur). Au fil des années depuis 2009 nous avons réalisé de nombreuses missions de soins dont voici le résultat: 4245 personnes ont été soignées et 4173 enfants ont été vaxccinés
2
2015 - 2017
La poursuite de ces missions s’impose ce d’autant que nous ne touchons pas les mêmes personnes à chaque fois, ou du moins ceci est très aléatoire puisque nous avons comme cible une population migrante. Nous orientons notre action sur l’éducation, et la responsabilisation des nomades sur les décisions prises en matière de santé. Il s’agit de leur vie, de leur quotidien, nous informons, nous  attirons leur attention sur telle ou telle pratique et ses conséquences et nous cherchons ensemble les solutions. Nous désirons développer la fréquence des missions dentaires en particulier, la situation sanitaire dans cette spécialité étant vraiment très critique. Nous espérons pouvoir conduire deux missions de soins et de vaccination, une mission dentaire et une mission ophtalmologique chaque année.
3
à partir de 2017
Nous espérons pouvoir conduire deux missions de soins et de vaccination, une mission dentaire et une mission ophtalmologique chaque année

Budget du projet

Total : 5 000 €

  • deux missions de soin par an:
    3 000 €
  • une mission dentaire par an:
    2 000 €

Quelques chiffres

8 000 Bénéficiaires

5 000 € d'objectif de collecte

De Décembre 2016 à Décembre 2018

Objectifs du projet

En dehors des soins médicaux dits classiques, nous attendons une meilleure hygiène et le réflexe d'aller consulter les structures de santé.  Unn certains nombres de conseils concrets seront donnés aux habitants :demander aux femmes en particulier de boire davantage d’eau par jour, construire de petites latrines dans le cadre des campements, boire de préférence l’eau des forages quand ils existent, lavage des mains avant les repas avec de l’eau et du savon, développer la consultation prénatale, diminuer la consommation de piments et si possible de « lait aigre », développer  la consommation de plantes de la brousse que l’on trouve sur les  marchés locaux apportant du fer et des fibres, développer de l’usage de la pâte dentifrice, ou encore lutter contre les pratiques traditionnelles néfastes. Nous étudierons au fil du temps si ces conseils ont été suivis.  

Nous soutenir

Nous avons besoin de votre aide pour financer le déplacement annuel des missions de soins itinérants.

Faire un don

Votre don est déductible des impôts

Parler de nous

Education et Santé sans frontières ESAFRO

Créée en 2006

Déjà 14 projets réalisés

Notre histoire

Esafro a pour objectif de favoriser l’accès à l’éducation et à la santé et ainsi à améliorer les conditions de vie des populations défavorisées des pays en voie de développement et notamment au Niger. Nous nous attachons à mettre en oeuvre des actions de santé (soins aux patients des villages des enfants, dispensaire mobile en zone nomade, prise en charge d’enfants cardiaques) et à développer des micro-projets économiques menés par des groupements de femmes.

Partenaires du projet

Nos partenaires locaux

Nous sommes partenaires de l’ONG Sahara Conservation Fund (SCF) qui a pour mission la conservation de la faune, des habitats et des ressources naturelles du Sahara. Elle apporte son expertise du terrain, sa connaissance du territoire, de son environnement et des populations locales. L'ONG Noë apporte la logistique (véhicules, et personnel logistique). Nous sommes également partenaire des structures de santé du Niger : la direction régionale de la Santé, l'hôpital de Gouré, et le CSI de Tesker soutiennent cette activité et fournissent les vaccins et un agent vaccinateur.

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à notre projet pour recevoir par e-mail les actualités de notre aventure. En vous abonnant vous pourrez également écrire sur notre fil d'actualité pour poser vos questions et nous faire part de vos remarques !

Quelques photos du projet

Il n'y a pas encore de photos.