Pour l'eau et l'assainissement dans 6 villages

0

Une problématique à résoudre

0 %

de la population intouchable n’a pas accès à l’eau

Témoignage

Kynarou

Sophie, présidente de l'association

Dans le contexte délicat de la société indienne, où se mêlent pauvreté, intouchabilité, problèmes sanitaires et alimentaires, le manque d’eau est souvent très présent en zone rurale et défavorisée. Dans de nombreux villages du sud de l’Inde, l’accès à une eau de qualité, en quantité suffisante, est loin d’être une réalité : 60% de la population intouchable n’a pas l’eau nécessaire à l’hygiène de base,et 80% n’a pas l’électricité.

Le problème en détail

L’eau, si sacrée pour les hindous, a longtemps été interdite aux 200 millions d'intouchables qui étaient accusés de la salir et la rendre impure, pour des raisons culturelles et religieuses. Le Tamil Nadu a une ressource en eau limitée, 3 fois moins que le reste de l'Inde. Les villages ciblés ont un accès discontinu à une eau de mauvaise qualité (approximativement 1 h tous les deux jours, ce qui engendre de nombreux problèmes de santé publique. Les maladies hydriques, causées par les bactéries, virus et micro-organismes véhiculés par l’eau contaminée, touchent principalement les personnes les plus vulnérables, souvent les femmes et les enfants. De plus, on constate un manque criant de sensibilisation et de prévention concernant l’eau potable et les maladies hydriques. Il en résulte une grande perte de temps et des dépenses de santé importantes. Très peu de villageois ont un accès à des toilettes individuelles et en général ne se servent que de la douche (culturellement, posséder des toilettes à son domicile est considéré comme impur dans les milieux ruraux). Dans le district de Theni, comme dans de très nombreuses régions du pays, la très grande majorité des habitants pratiquent la défécation à l’air libre. Certaines études récentes considèrent que 1600 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour en Inde du fait de diarrhées dues à un mauvais accès aux infrastructures sanitaires.

Le projet en bref

Le programme WATSAN vise à réhabiliter les structures hydrauliques et sanitaires, mettre en place des systèmes raisonnés de gestion de déchets, former les comités de gestion de l’eau et des déchets, appuyer les Self Help Groups (groupes d’entraide) et sensibiliser la population dans les villages du district de Theni. Ces activités permettent aux populations d’avoir accès à l’eau et à l’hygiène et de réduire ainsi leurs problèmes de santé.

Les étapes du projet

1
Phase préparatoire - ETE 2017
Notre équipe locale mène des études sociales et techniques afin d'établir un diagnostic fiable, permettant la durabilité du projet.
2
Phase de construction - Automne 2017 - Automne 2018
Les ouvrages sont construits et installés par notre équipe locale et nos partenaires techniques : Les réseaux d'eau sont réhabilités, les systèmes de filtration mis en place par une ONG partenaire sont installés, les toilettes construites par nos équipes de maçons. Dans chaque village, un forage et son réseau de distribution sont rénovés, deux systèmes de filtration sont installés en moyenne, un complexe sanitaire de huit à dix toilettes (selon la population du village) est construit, un système de gestion des déchets est mis en place, avec le recrutement de deux éboueurs par village.  
3
Sensibilisation et suivi de la population en parallèle
En parallèle, nous menons de vastes campagnes de sensibilisation pour accompagner les populations dans ces changements d'habitude et leur permettre la gestion et la maintenance des ouvrages. Des comités de gestion sont créés pour chaque volet technique (Eau, Assainissement ou Déchets), composés de 5 à 8 femmes volontaires.
4
Accompagnement post projet - dès l'hiver 2018
En post projet, notre équipe locale continue le travail de sensibilisation et de suivi des populations de manière régulière pendant 18 mois.

Budget du projet

Total : 366 000 €

  • Volet Eau (technique):
    96 000 €
  • Volet Assainissement (Technique):
    98 000 €
  • Volet Gestion des déchets:
    30 000 €
  • Ressources humaines:
    120 000 €
  • Frais de déplacement / Frais administratifs:
    22 000 €

Quelques chiffres

7 500 Bénéficiaires

3 000 € d'objectif de collecte

De Novembre 2016 à Juin 2020

Objectifs du projet

OBJECTIF 1 : L’ensemble de la population a accès à une eau potable, en quantité et en qualité suffisante : - La ressource produite est suffisante pour assurer au moins 5 litres d’eau potable par jour et par personne à l’ensemble de la population, soit 37 300 litres minimum pour 7460 personnes. - Il existe suffisamment de points de distribution pour distribuer l’eau à l’ensemble de la population soit un réservoir d’eau filtrée pour 500 Personnes). - Les populations disposent d’une eau qui respecte les critères de potabilité OBJECTIF 2 : Les femmes et les enfants utilisent les sanitaires communautaires quotidiennement: - Construction de toilettes pour les femmes et les enfants, à raison d’1 toilette pour 30 personnes. - Les femmes et les enfants utilisent les toilettes au quotidien OBJECTIF 3 : Implanter un système raisonné de gestion des déchets : - Les déchets sont récoltés quotidiennement. - Les déchets sont triés, éliminés ou recyclés  OBJECTIF 4 : Rendre autonome et durable la gestion des infrastructures construites : - Les populations bénéficiaires utilisent les infrastructures à bon escient. - L’entretien et la maintenance des infrastructures sont pris en charge et pérennisés

Nous soutenir

Les 3000 Euros que nous souhaitons récolter serviront à financer les filtres à eau et leur installation dans les écoles des villages. Ces filtres permettront aux enfants d'avoir un accès à une eau potable à l'école.

Faire un don

Votre don est déductible des impôts

Parler de nous

Kynarou

Créée en 2004

Déjà 40 projets réalisés

Notre histoire

Kynarou est une association de développement créée en 2004 qui agit principalement dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement. En France, nous avons des antennes régionales en Région Ile de France, Région Centre, Région Pays de la Loire et Région Occitanie.

Partenaires du projet

Nos partenaires en France


Nos partenaires sur ce projet au Nord sont la Ville de Paris, la fondation Lord Michelham of Hellingly, la fondation Rainbow Bridge, la Région Ile de France

Nos partenaires locaux


En Inde, nos partenaires sont l'ONG CSD et les entreprises indiennes qui fournissent le matériel et les matériaux de construction.

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à notre projet pour recevoir par e-mail les actualités de notre aventure. En vous abonnant vous pourrez également écrire sur notre fil d'actualité pour poser vos questions et nous faire part de vos remarques !

Quelques photos du projet