Let Pou Timoun - Du lait à gogo en Haïti

0

Une problématique à résoudre

0 %

du lait Haïtien est importé

Témoignage

Elevages sans frontières

Jean-Camille Bissereth, Directeur du CEHPAPE

En Haïti, les produits laitiers constituent le 2ème poste d’importation alimentaire après le riz, correspondant à un flux financier d’environ 70 millions de dollars américain par an et représentant plus de deux fois la production nationale. Pourtant, le cheptel bovin haïtien détient un fort potentiel de production et serait donc en capacité de produire suffisamment de lait pour couvrir la demande nationale en produits laitiers. Nous voulons aider les Haïtiens à devenir autonome en lait.

Le problème en détail

Le secteur du lait en Haïti fait face à plusieurs contraintes : • Un manque de structuration de la filière lait • Une dégradation des infrastructures de transformation du lait • Une instabilité politique interne qui n’encourage pas le secteur privé à investir dans les activités de transformation et de commercialisation du lait • L’ouverture commerciale totale aux produits alimentaires de premières nécessités issues de systèmes hautement productifs et subventionnés d’Amérique du Nord (riz, lait, œuf) • L’abandon des politiques publiques de soutien au secteur de la production et de la commercialisation du lait en Haïti.

Le projet en bref

Notre projet vise à réhabiliter une laiterie de la commune de Belladère et à structurer les acteurs de cette localité autour des activités de transformation et de commercialisation du lait, dans le but d’intégrer à terme, le réseau Lèt’Agogo. Ce réseau composé de 13 autres laiteries a été initié par une ONG Haïtienne et l’ONG française Agronomes et Vétérinaires sans frontières

Les étapes du projet

1
Réhabilitation du local de la laiterie de Beladère
Le local de la laiterie de Beladère est déjà présent sur le site, notre projet consiste à le rehabiliter pour le rendre sanitairement utilisable pour les éleveurs.
2
Campagne d'information auprès des agro-éleveurs
Communication auprès des éleveurs de la localité, sur la création des centres de collecte et de la mise en fonction de la micro-laiterie. La campagne d'information est très importante, elle va permettre à la laiterie de devenir autonome car son avenir dépend du nombre d'utilisateurs!
3
Formation de 5 jeunes au fonctionnement de la laiterie
Formation de 5 jeunes issus du mouvement des femmes pour le développement de Belladère (MFDB) et l’association des jeunes progressistes pour le développement de Regardère (OJPDR) à la gestion de la micro-laiterie. La laiterie est l'occasion de créer des emplois qualifiés dans une région où le chômage est élevé.
4
Mise en place de deux centres de collecte équipés
Deux centres de collecte sont mis en place et transmettent la production de lait à la micro-laiterie.  
5
Mise en place d’une pharmacie vétérinaire
Mise en place d’une pharmacie vétérinaire pour les premiers soins à Regardère. Pour diminuer la mortalité du bétail dans cette région reculée nous créons une pharmacie vétérinaire pour permettre aux éleveurs d'administrer les soins de base (vaccins...) au bétail.
6
Suivi et accompagnement
Suivi et accompagnement pour le fonctionnement opérationnel de la laiterie lors du lancement de son activité. Afin d'assurer un projet durable nous souhaitons asurer un accompagnement aux bénéficiaires, cela leur permettra de commencer une nouvelle activité sereinement.
7
Organisation d'un marché paysan
Le manque de plateforme de commercialisation au niveau local en Haïti est l'un des principaux problèmes auquels les agro-éleveurs doivent faire face. Afin d'assurer la création d'un projet complet et durable il est important d'apporter des solutions de commercialisation, la création d'un marché paysan dans la localité est une première étape.

Budget du projet

Total : 58 999 €

  • Matériel / Main d'oeuvre pour la réhabilitation:
    27 448 €
  • Equipement de la laiterie:
    19 268 €
  • Formation et sensibilisation:
    12 283 €

Quelques chiffres

1 000 Bénéficiaires

1 200 € d'objectif de collecte

De Juillet 2016 à Décembre 2018

Objectifs du projet

Pour que notre projet soit jugé réussi il faut que: La micro-laiterie dans la localité de Regardère soit réhabilitée et fonctionnelle, c'est-à-dire: La micro-laiterie est en capacité de traiter entre 40 et 70 gallons de lait/jour (entre 152 et 266 litres/jour) Une équipe locale de 5 personnes est formée à la technologie laitière. 50 producteurs laitiers (éleveurs) de la localité de Regardère améliorent leurs revenus grâce à la commercialisation du lait, comment: Deux centres de collecte sont mis en place et transmettent la production de lait à la micro-laiterie Les éleveurs vendent en moyenne 1 gallon (environ 3,8 litres) par jour et perçoivent 3 $/jour (prix du gallon de lait en Haïti) à raison de 175 jours/an, soit environ 44 $/mois (le salaire moyen en Haïti est de 66 $/mois).  Deux associations locales dont un groupement de femmes ont renforcé leurs capacités techniques dans la gestion d’une activité génératrice de revenus, soit: Deux associations locales développent et pérennisent une activité génératrice de revenus 5 personnes sont formées à la gestion administrative et financière 5 points de vente de produits laitiers sont mis en place et permettent à la micro-laiterie de percevoir les ressources suffisantes à son fonctionnement.

Nous soutenir

Nous sollicitons aujourd’hui votre aide afin de financer la réhabilitation de la laiterie.

Faire un don

Votre don est déductible des impôts

Parler de nous

Elevages sans frontières

Créée en 2001

Déjà 8 000 projets réalisés

Notre histoire

L’association Élevages sans Frontières (ESF) a été créée en 2001 par André Decoster, Président fondateur. Elevages sans frontières vise à lutter contre la pauvreté en soutenant le développement économique rural des pays dits en « voie de développement ». Plus particulièrement, ESF appuie les familles et les organisations paysannes dans le développement de l’élevage et de l’agriculture familiale afin de leur permettre d’acquérir une autonomie économique durable, un meilleur accès à l’alimentation et de meilleures conditions de vie.

Partenaires du projet

Nos partenaires locaux

Lors de la mise en place de ce projet nous avons travaillé conjointement avec 2 associations locales le CEPHAPE (le Centre Haïtien pour la Promotion de l’Agriculture et la Protection de l’Environnement) et l'association VETERIMED, que nous finançons et qui gèrent le bon fonctionnement du projet.

Suivez nos actualités

Abonnez-vous à notre projet pour recevoir par e-mail les actualités de notre aventure. En vous abonnant vous pourrez également écrire sur notre fil d'actualité pour poser vos questions et nous faire part de vos remarques !

Quelques photos du projet