Les Amis de l'École Spéciale de Brazzaville

Site Web: www.ecolespeciale.net

Depuis 1975, l’École Spéciale de Brazzaville propose une éducation gratuite aux exclus de l'enseignement public : jeunes adultes analphabètes, handicapés physiques ou mentaux, élèves issus de milieux défavorisés. C'est, en quelque sorte, "l'école de la dernière chance" pour les populations les plus fragiles de Brazzaville. Au total, depuis sa création, l'école a sauvé plus de 30 000 Congolais de l'illettrisme.

Qui sommes nous ?


Depuis 1975, l’École Spéciale de Brazzaville propose une éducation gratuite aux exclus de l'enseignement public : jeunes adultes analphabètes, handicapés physiques ou mentaux, élèves issus de milieux défavorisés.

C'est, en quelque sorte, "l'école de la dernière chance" pour les populations les plus fragiles de Brazzaville. Au total, depuis sa création, l'école a sauvé plus de 30 000 Congolais de l'illettrisme.

Domaine et pays d'intervention


Brazzaville, Congo

Objectifs


Le but premier de l’école est la scolarisation de tous les exclus du système scolaire, afin de leur apprendre à lire, à écrire et à compter. La scolarité est subdivisée en différentes sections :
- La section adulte permet à des adultes analphabètes de participer gratuitement à des classes de remise à niveau en lecture, en écriture et en calcul.
- La section pratique s’adresse aux handicapés et déficients mentaux. Ils sont regroupés afin de pouvoir leur assurer un suivi personnalisé, dans des classes à effectif limité.
- La section jeune, pour les élèves de moins de 14 ans, dispense un enseignement de base afin de leur permettre de réintégrer le système éducatif public à la fin du cycle primaire.
- La section technique, pour les élèves de plus de 14 ans, comprend une initiation aux métiers, afin de former les jeunes à des activités professionnelles telles que la menuiserie, la couture, la soudure, la vannerie, la cuisine, la coiffure ou le maraîchage.

Partenaires


L'Association des Amis de l’École Spéciale est appuyée par la Fondation Espoir Brazzaville, placée sous l'égide de la Fondation Caritas France. Elle regroupe des gens de bonne volonté désireux d'aider l'école au quotidien.

D'autres partenaires ont été d'une grande aide à l'école tout au long de son histoire :
- Le bâtiment de la maison-mère a été construit en 1982 grâce au financement de Misereor, de l’Ambassade de France, de la Fondation Raoul-Follereau et de la Fondation d'Auteuil.
- Le premier étage du bâtiment de la maison-mère a vu le jour en 2012 grâce au financement de l'Ambassade de France.
- En 2016, la Fondation BADAO, de Yann Arthus-Bertrand, a financé l'installation d'une cuisine aux normes modernes, afin de préparer les repas des enfants au sein même de l'école.
- Au quotidien, les structures Brazza-Accueil et Aminata continuent d'aider l'école et de participer à son financement. La Fondation d'Auteuil finance par ailleurs les études de plusieurs anciens élèves qui ont intégré le lycée technique de Don Bosco, le plus côté de Brazzaville.

L'équipe


L'école est dirigée par Sœur Brigitte Liyombi, Fille de la Charité de Saint-Vincent de Paul. Elle est appuyée par trois administrateurs en charge de la comptabilité, ainsi que par un Volontaire de Solidarité Internationale, Aymeric de Chezelles. Au total, l'école compte 92 salariés, notamment des enseignants et des formateurs d'ateliers professionnels.

Notre histoire


Le concept de l’école spéciale naît en 1975 lorsque Sœur Marguerite Tiberghien, Fille de la Charité de Saint-Vincent de Paul, décide d’éduquer gratuitement les plus exclus de la société congolaise, en donnant des cours d’alphabétisation à des enfants et jeunes adultes déscolarisés. Par l’effet du bouche-à-oreille, ce projet grandit peu et à peu, au point d’accueillir plus de 300 élèves dès 1980.

C’est à cette époque que le gouvernement congolais fait don d’un terrain à proximité de l’aéroport international Maya Maya, permettant à l’école d’inaugurer ses premiers bâtiments le 26 juin 1982, en présence des Ambassadeurs de France et d’Allemagne. C’est toujours là que se trouve aujourd’hui la maison-mère.

Au fur et à mesure des années, l’école s’agrandit. En 1991 est ouverte la Case Vincent, une annexe située dans le quartier périurbain de Mikalou ; puis, en 1999, la Case Joseph, située dans le quartier de Talangaï, voit le jour. Sœur Marguerite, décorée de la Légion d’Honneur en 1998, est rappelée par sa congrégation en 2004.

Depuis 2009, l’École Spéciale est dirigée par Sœur Brigitte Liyombi. L’école embauche désormais 92 salariés, et scolarise plus de 1600 élèves dans 48 classes.

Général


Les Amis de l'École Spéciale de Brazzaville

Philippe

Lacaze

Association d'intérêt général

1993-01-01 00:00:00

Petite (0-5 salariés)

Oui

Chez Michel Validire, 61 rue d'Auteuil

75016

Paris

France

Communication


+242044065493